3 questions clés pour pérenniser votre business

Croissance, Innovation Commentaires fermés sur 3 questions clés pour pérenniser votre business

De nombreuses entreprises ferment inutilement alors qu’elles auraient pu être sauvées. Celles qui réussissent, défient continuellement leur produits et business models existants – même quand leurs ventes annuelles cartonnent. Elles ont raison ! C’est le meilleur moment pour réinventer votre business.

Illustration

A ses débuts, Netflix offrait à ses clients la location de DVD par courrier.  Alors que son chiffre d’affaires fleurissait, Netflix introduisait les services de « streaming ».  Une fois que le streaming était établi sur le marché, l’entreprise introduisait son propre contenu exclusif, des séries réservées aux clients Netflix etc. A retenir de cet exemple : Netflix repense continuellement sa stratégie et son business en se basant sur ses points forts et sa vision d’entreprise.

 

Voici comment vous pouvez avec 3 questions : réinventer votre business, préparer l’investissement futur et déverrouiller la créativité de vos équipes :

  1. Que pourrions-nous proposer si nous ne pouvions plus vendre notre produit ?

Evidemment la réponse à cette question ne devrait pas être : « Plier nos bagages, éteindre la lumière et rentrer » !

Les clients que j’accompagne disposent d’une expertise approfondie et d’une expérience forte dans leurs domaines. Ils connaissent parfaitement les clients et les caractériques de chaque produit. Cette question tombe les amène à repenser leur business et  à trouver des manières différentes de créer de la valeur.

Quelques exemples :

Si nous ne pourrions plus vendre des journaux papier…

– nous pourrions nous mettre au digital et apprendre des entreprises comme Netflix

– nous pourrions proposer notre contenu comme un service (ex. abonnement à un contenu premium payant et présélectionné envoyé aux lecteurs)

Ou alors : Si nous ne pouvions plus vendre nos produits dans les canaux de distribution actuels, que ferions-nous ?

Les points de ventes physiques classiques sont menacés, souffrent de la concurrence sur Internet.

Si vous vendez des biens physiques, il est alors probable que vous êtes amenés à explorer de nouveaux circuits de distribution.  La réponse à cette question vous guidera vers une plus grande Vis-à-vis de vos partenaires actuels :

– Conclure des partenariats avec des sites e-commerce

– Créer des nouvelles offres d’abonnements

– Exploiter vos données clients afin de proposer des services complémentaires et de fidéliser les clients (p.ex. FitBit)

 

Ne plus pouvoir diffuser un produit peut être perçu comme une opportunité et non comme une menace.

 

  1. Quel genre de start-up pourrait nous rendre obsolète ?

La réponse type à cette question est: « Une version plus petite de notre concurrent actuel. »

Une start-up n’est pas une version miniature d’une grande structure ! Des start-ups possèdent d’immenses flexibilité et rapidité pour naviguer dans un environnement incertain. Elles sont souvent capables de croître très vite au niveau international.

Pendant que vous discutez en interne sur la définition du produit minimum viable, une start-up l’aura déjà lancé sur le marché et sera en train d’apprendre comment l’améliorer.

La start-up disruptif s’attaque à des produits et offres à haute rétention qui procurent peu de satisfaction clients à l’heure actuelle. Ex. création d’Uber : En milieu urbain, pratiquement tout le monde utilise de temps à autre un taxi, mais peu de clients ressortaient satisfait de leur expérience en taxi.

La start-up disruptif découpe les offres existantes. Ex. Adobe Photoshop – un produit complet, existant depuis plus de 25 ans, offrant énormément de possibilités. L’entreprise Sketch sélectionne des fonctionnalités individuelles visant des segments de marché niches et propose une version meilleure de ces fonctionnalités. Les jeunes designers semblent être séduits.

Conclusion : N’attendez pas qu’une start-up vous perturbe. Soyez disruptifs vous-mêmes ! Repérez d’abord comment des start-ups pourraient potentiellement changer votre business. Puis : mettez en place une structure adaptée pour en faire un processus interne continu. Investissez dans votre personnel ainsi que dans votre business en fonction des tendances dans les 3-5 à venir !

 

  1. « Que faisons-nous quand nos brevets expirent ? »

Evidemment la réponse à cette question ne devrait pas être : « Exploiter au maximum le système juridique pour empêcher des concurrents d’entrer ». Des brevets constituent une partie importante de votre compétitivité mais ils ne devraient pas représenter votre seul différenciateur. Si votre entreprise survit uniquement grâce aux brevets, il est temps de vous inquiéter.

Une solution pourrait être la mise à disposition des brevets avant leur expiration.

Tesla l’a fait en choisissant l’open source pour ses voitures électriques. C’est une manière de créer de la confiance et de la crédibilité sur un marché.

Ne soyez pas trop préoccupé par des concurrents qui pourraient copier votre technologie. Un concurrent peut uniquement copier le COMMENT et non le POURQUOI. Il ne sait pas pourquoi vous avez pris telle ou telle décision dans le passé, quelle conclusion vous en avez tiré ou ce que vous visez pour le futur.

Je me pose ces 3 questions et puis ?

Utilisez les réponses aux trois questions comme un catalyseur afin de repenser la manière de créer de la valeur pour vos clients.

Avec un peu de créativité et de méthode vous pouvez créer encore plus de valeur – sous une forme différente et en bâtissant sur vos points fort et votre vision.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer